• Budget
  • Endettement
  • Consommation
Pixel blanc
Logo ACEF
Logo secondaire : Puzzle

2010, chemin de Chambly
Longueuil (Québec)  J4J 3Y2
450 677-6394   Sans frais: 1 877 677-6394

Point de service de Valleyfield

340, boulevard du Havre, BUR 203
Valleyfield (Québec)   J6S 1S6
450 371-3470   Sans frais: 1 888 450-3470




Communiqué de presse
19 mars 2018

SOYONS PLUS FUTÉS
Des alternatives pour déjouer le crédit

Longueuil, 19 mars 2018 – L’augmentation constante de l’endettement des ménages est une réelle problématique. À l’instar d’autres associations de consommateurs à travers le Québec, l’ACEF Rive-Sud de Montréal lançait le 15 mars dernier, la deuxième année de la campagne Des communautés plus futées que le crédit. Cette campagne nationale de sensibilisation, lancée simultanément à travers le Québec par la Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) en collaboration avec l’Union des consommateurs, propose des alternatives concrètes au surendettement chez les jeunes et les familles. C’est sous les thèmes du transport et des loisirs/culture que s’articule la seconde année, représentant chacun des grands pôles de consommation.

La campagne vise dans un premier temps à sensibiliser la population aux méfaits du surendettement et à la banalisation de l’utilisation du crédit. Ensuite, elle propose des solutions pour consommer autrement par la promotion d’alternatives collectives issues des communautés. Le rôle des associations de consommateurs du Québec est de prouver qu’il existe des solutions, qu’il faut être plus futées que le crédit. Pour rejoindre les jeunes, qui se débattent avec le surendettement, la campagne mise sur une multitude d’outils communicationnels déployés en ligne.


COLLABORATION SPÉCIALE - FRED DUBÉ

Cette année, la CACQ a choisi de travailler avec l’humoriste Fred Dubé pour la création des 4 capsules vidéos promotionnelles. «Avec son regard critique et son ton irrévérencieux, on réussit à parler d’un sujet généralement peu attrayant avec aplomb, en proposant une réflexion sur notre manière de consommer. Parce qu’il n’y aura pas de changement sans qu’il y ait d’abord une prise de conscience du réel problème de l’endettement des ménages au pays, et cette prise de conscience passe nécessairement par la critique et la réflexion. "Il faut oser questionner le systèmequi nous entoure, et Fred le fait très bien dans nos vidéos, avec audace et humour. C’est un atout pour la campagne, nous avons atteint l’équilibre entre la critique de soi et celle du modèle consumériste. La campagne demeure positive et dynamique par un appel à l’action», explique Rébecca Bleau, coordonnatrice de la CACQ.




Les deux thèmes reprennent également la problématique de trouver des moyens pour répondre à nos besoins essentiels en s’attaquant à la mobilité des citoyennes et citoyens et au droit de se divertir. Elle démontre qu’il existe des solutions tant pour se déplacer, que pour se nourrir l’esprit et accéder au divertissement, et ce, à moindre coût. Il existe des alternatives concrètes comme par exemple, les maisons de la culture, les centres de loisirs, le co-voiturage et les systèmes d’autopartage, etc. La promotion des solutions à l’endettement se fera principalement sur les médias sociaux, via des vidéos, des visuels punch, des témoignages sous forme d’article surle microsite de la campagne, mais également dans l’espace public par une campagne d’affichage.




Rappelons que le taux d’endettement des ménages canadiens est passé à 171% du revenu disponible au dernier trimestre de 2017. Depuis un peu plus de 10 ans au Canada, il s’agit d’un bond vertigineux de 40%. Devant ce constat, il est urgent de revoir notre relation avec le crédit et de proposer des alternatives au crédit et des sorties de crise pour les familles surendettées.

POURQUOI LES JEUNES ?

Les jeunes représentent une part importante de la dynamique du crédit à la consommation. La génération Y, déjà, a dépassé la génération X en termes de part de marché du crédit à la consommation. Ce dépassement s’est produit à la fin de l’année 2016 et se maintient, selon le dernier rapport de 2017. La génération Z présente également une importante croissance du solde de la dette à la consommation et est la seule à accuser une croissance du taux de défaillance sur la dette. C’est inquiétant, considérant qu’ils seront les consommateurs de demain.

On peut éviter de s’endetter sans pour autant couper dans ses besoins. La région de la Montérégie regorge d’alternatives collectives pour déjouer l’endettement, et c’est ce qu’on met de l’avant avec plusfutees.com

  • Suivez le renard plus futé que le crédit en aimant la page www.facebook.com/plusfutees
  • Découvrez toutes les alternatives à l'endettement sur www.plusfutees.com.

  • Les services de l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Montréal sont là pour vous aider à y voir plus clair. L’ACEF Rive-Sud de Montréal est une association de défense des droits des consommateurs. Depuis plus de 45 ans, elle travaille dans le large champ du budget, de l’endettement et de la consommation. Desservant un vaste territoire, ses bureaux sont à Longueuil mais elle a un point de service à St-Jean-sur-Richelieu et à Valleyfield.

    L’ACEF offre des rencontres d’information sur les solutions à l’endettement, des consultations budgétaires individuelles dans certaines situations (changements de contexte financier à cause de la perte d’un emploi, de maladie, de congé de maternité, de passage à la retraite…), de l’information téléphonique… Ces services sont gratuits.

    N’hésitez pas à communiquer avec l’ACEF qui vous orientera vers le service adéquat pour répondre à vos préoccupations. Pour vous inscrire au cours ou pour toute autre question : 450 677-6394 ou, sans frais 1 877 677-6394. Vous pouvez également consulter le site internet de l’organisme au www.acefrsm.com ainsi que sa page FACEBOOK.

    -30-

    Source:

    Acef Rive-Sud de Montréal



    © 2012, Association Coopérative d'Économie Familiale de la Rive-Sud - Tous droits réservés