• Budget
  • Endettement
  • Consommation
Pixel blanc
Logo ACEF
Logo secondaire : Puzzle

2010, chemin de Chambly
Longueuil (Québec)  J4J 3Y2
450 677-6394   Sans frais: 1 877 677-6394

Point de service de Valleyfield
340, boulevard du Havre, BUR 203
Valleyfield (Québec)   J6S 1S6
450 371-3470   Sans frais: 1 888 450-3470


Communiqué de presse
10 mars 2016

15 mars : Journée internationale des droits des consommateurs

Longueuil, 10 mars 2016 - Le 15 mars 1962, devant le Congrès américain, le président américain J.F. Kennedy énonçait quatre droits fondamentaux du consommateur : droit à la sécurité, droit à l'information, droit de choisir et droit d'être entendu. Depuis ce jour, le 15 mars est devenu la Journée internationale des droits des consommateurs.

Au Québec, le mouvement de défense des consommateurs est lancé au début des années 1960 par la Centrale des syndicats nationaux (CSN), avec la création du Service du budget familial. C’est alors pour venir en aide à des travailleurs en grève aux prises avec des compagnies de finances abusives. Cette initiative conduit, en 1965, à la création des Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) qui revendiquent, entre autres choses, des mesures de contrôle sur la qualité des biens et des services. Le gouvernement fédéral crée, en 1967, le premier ministère de la consommation et, en 1971, le gouvernement québécois met sur pied l’Office de la protection des consommateurs. Depuis, certaines lois protègent et règlementent les rapports entre les consommateurs et les commerçants.

Après plus de 50 ans, où en est la situation des consommateurs? L’utilisation du crédit s’est généralisée. De nouvelles façons de payer ont fait leur apparition. Les produits de télécommunications se sont multipliés. Ils changent nos façons d’acheter et les lois peinent à encadrer ces nouvelles pratiques qui évoluent à vitesse grand V.

Par ailleurs, les revenus des ménages n’ont pas augmenté au même rythme que le coût de la vie, ce qui explique en grande partie un taux d’endettement très préoccupant (171 % au 3ème trimestre 2015). Les associations de consommateurs sont inquiètes de cette situation. Trop nombreuses sont les personnes n’arrivant pas à payer leur loyer et l’électricité tout en se nourrissant convenablement, à cause de revenus insuffisants, et ce, même en travaillant. Un fort pourcentage de ménages ne peut épargner en vue de la retraite, et on assiste à un appauvrissement grandissant des personnes âgées. Les programmes sociaux et services publics ont fait l’objet de restrictions, de coupures et souvent de diminution d’accessibilité, ce qui n’améliore pas la situation.

De plus, ce contexte entraîne le retour de certaines pratiques abusives dans le domaine des prêts de consolidation ou des « solutions à l’endettement ». Des entreprises s’improvisent « bon samaritain » et promettent d’effacer les dettes, tout en exigeant divers frais et des taux d’intérêt qui ne font souvent qu’aggraver encore davantage la situation financière de ceux qui font affaire avec eux.

Les ACEF sont toujours au poste, à but non lucratif, indépendantes des créanciers, et ce, depuis plus de 50 ans. L’ACEF Rive-Sud offre divers services gratuits dans les domaines de l’endettement et du budget. Financée essentiellement par Centraide, elle est dédiée aux personnes préoccupées par leur situation financière. Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter l’ACEF Rive-Sud au 450 677-6394 ou, sans frais, au 1 877 677-6394. Aimez notre page FACEBOOK et visitez notre site internet au www.acefrsm.com

 

Source :
ACEF Rive-Sud de Montréal


© 2012, Association Coopérative d'Économie Familiale de la Rive-Sud - Tous droits réservés