• Budget
  • Endettement
  • Consommation
Pixel blanc
Logo ACEF
Logo secondaire : Puzzle

2010, chemin de Chambly
Longueuil (Québec)  J4J 3Y2
450 677-6394   Sans frais: 1 877 677-6394

Point de service de Valleyfield
340, boulevard du Havre, BUR 203
Valleyfield (Québec)   J6S 1S6
450 371-3470   Sans frais: 1 888 450-3470


Communiqué de presse
4 juillet 2013




La rentrée scolaire et votre budget

Longueuil, 04 juillet 2013 - L’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Montréal agit depuis 40 ans à informer, aider et représenter les citoyens sur les questions de budget, d’endettement et de droits des consommateurs.

Dans le cadre de ses rencontres d’information et de consultation, l’ACEF a pu observer à maintes reprises que la rentrée scolaire, comme la période des Fêtes, occasionne des dépenses importantes dans le budget des ménages. Les frais scolaires et de garde, les achats de matériel et de vêtements s’additionnent, et même se multiplient quand on a plusieurs enfants. Sans parler des frais de scolarité s’ils entrent au cégep ou des frais plus élevés si un enfant est inscrit à une école à vocation spéciale (sports-études, internationale…). Ces déboursés supplémentaires peuvent devenir une occasion de stress et d’endettement.

Bien sûr, la meilleure façon de vivre sereinement est la prévention. C’est-à-dire d’établir un budget où l’on s’assure de mettre de côté chaque mois un montant qui sera disponible le moment venu. Tout le monde ne dispose pas d’un tel coussin de sécurité. Certains ménages peuvent avoir trop peu de revenus pour assumer d’un seul coup de telles sommes.

Voici quelques conseils utiles pour traverser cette période sans se ruiner :

  • Faire l’inventaire de ce qui se trouve déjà à la maison (vêtements, matériel) pour évaluer ce qui peut encore servir et le réutiliser;
  • Utiliser les friperies et bazars pour trouver certains effets toujours en bon état et moins chers. Organiser des échanges entre familles. On n’a pas toujours besoin que tout soit neuf;
  • Consulter les circulaires pour connaître les aubaines intéressantes;
  • Ne pas hésiter à questionner les enseignants si vous jugez certains frais exigés superflus ou fantaisistes;
  • En profiter pour faire l’éducation des enfants en leur posant des limites et en questionnant la « surconsommation ». Devant leurs demandes insistantes, expliquer que vos ressources ne sont pas illimitées. Accepter certaines demandes, mais savoir en refuser d’autres.
  • Pour les ménages à faible revenu, des organismes et programmes viennent en aide en donnant un coup de pouce matériel (coupons d’achats, paiement de certains frais, dépannage). Pour connaître ces ressources, votre CLSC, l’école ou le centre d’action bénévole de votre région peuvent vous informer. Il est important de s’y prendre assez tôt pour faire une demande d’aide. De plus, il est très souvent possible de prendre, avec l’école, une entente de paiements étalés sur l’année.

    Finalement, l’ACEF peut aider les ménages à connaître les solutions si l’endettement devient trop lourd, ou à s’outiller d’un budget pour mieux planifier. Pour joindre l’ACEF : 450 677-6394 ou 1 877 677-6394.

     

    - 30 -

    Source :
    Acef Rive-Sud de Montréal



    © 2012, Association Coopérative d'Économie Familiale de la Rive-Sud - Tous droits réservés